Image default
Vie Pratique

Taille d’arbres : les différentes techniques d’élagage

Notez cet article

Quand les branches des arbres poussent excessivement et partent dans tous les sens, ce n’est pas du tout agréable à voir ! En effet, il est possible que les ramures des végétaux dans votre jardin finissent par toucher les fils électriques ou risquent de tomber sur une voie publique, ou bien sur le toit de votre maison. D’où l’importance de les tailler régulièrement. Pour vous débarrasser de ces branches indésirables, vous pouvez les élaguer, ou bien vous choisissez de supprimer l’arbre tout entier. Si le premier choix vous intéresse, faites appel à un élagueur. Quelles sont les différentes techniques d’élagage qu’il peut appliquer ?

Technique d’élagage doux

C’est une taille d’entretien régulier. Elle consiste à couper les ramures de faible diamètre pour arriver à une harmonie de sa couronne. Toutes les branches défectueuses de l’arbre seront à élaguer. De plus, cette forme d’élagage respecte la forme de la plante en lui donnant une esthétique. C’est la technique préconisée quand l’arbre ne gêne pas son entourage. De ce fait, quand il n’y a rien autour de lui, il est recommandé de pratiquer l’élagage doux durant la période de taille, une fois par an. Cela aide la mise en forme de l’arbre à se faire de manière progressive.

En fait, il faut faire la coupe de manière régulière et douce, en anticipant la croissance des branches non désirées. Ainsi, le diamètre des branches coupées ne dépasse pas de 3 cm, et vous favoriserez de cette façon la facilité de cicatrisation pour vos arbres élagués. Il est à noter, qu’une plaie mal cicatrisée deviendrait une source d’entrée pour les corps étrangers comme les champignons, les maladies et les moisissures, etc.

Par ailleurs, durant ce travail, l’élagueur va supprimer les ramures superflues. C’est-à-dire qu’il doit veiller à ne retirer que ce qui entraverait l’esthétique et la santé de l’arbre. En d’autres termes, ce sont les rameaux nuisibles à la pénétration de la lumière, ainsi que les branches malades, voire morts, qu’il faut ébrancher.

Technique d’élagage sévère

L’élagage sévère est une méthode sur laquelle l’élagueur change toute la structure de l’arbre. Cette technique fait partie des tailles de formation qui consiste à sectionner les branches afin de préserver sa croissance ainsi que sa forme. L’arbre n’est cependant pas « condamné ». De plus, les compétences et le savoir-faire de l’élagueur vont faire en sorte qu’il reste en bonne santé après avoir été élagué.

Cette méthode est tout de même contre indiquée pour les arbres adultes. Mais quand la sécurité des personnes et les biens qui l’entourent l’exigent, elle doit être pratiquée.

Durant l’élagage sévère, seulement 30% du volume de la couronne devrait être débarrassé et n’enlever qu’une quantité moyenne de feuillage. Par contre, une section excessive pourrait asphyxier l’arbre. De ce fait, il est préférable de ne pas couper les ramures de diamètre important.

Il est essentiel de noter que pour ce type d’élagage, l’intervention d’un professionnel comme cet élagueur expérimenté dans le 09 est vivement recommandée.

Technique d’élagage en marotte

C’est une technique d’élagage pluriannuelle. Elle offre une poussée rapide des rejets et limite le développement des arbres en leur donnant une forme spécifique. Comme son nom l’indique, la marotte est une boule au bout d’une branche qui s’est formée après accumulation des tailles de rejets au même endroit.

L’élagage en marotte est réservé à certaines essences, tels le tilleul, le saule, le platane, le mûrier, l’érable et le charme. Elle n’est pas conseillée sur le bouleau et le noyer.

Dans cette technique d’élagage, nul besoin d’utiliser un tire-sève. Tous les rameaux seront coupés. Il est préférable de n’en conserver aucun, étant donné que la sève ne pourra rien irriguer.

 

A lire

Comment choisir ses housses de matelas anti-acariens ?

Claude

Pourquoi installer une barrière automatique ?

Claude

Guide pour bien nourrir son chien

Tamby